Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 09:12

L'expression "Français de souche" est simplement une manière commode de désigner ni une ra e ni une culture mais un petit peu des deux combinés dans une idée vivante. 

 

D'un point de vue strictement génétique, cela ne veut pas dire grand chose, pas plus d'ailleurs que sur le plan purement culturel.

 

Mais en conclure que la notion est vide de" sens est une absurdité car on confond alors la désignation objectivante et mécanique d'une réalité individuelle dans son extériorité avec la manière dont cet individu se vit lui-même dans son intentionalité. Etre français de souche, c'est assumer en conscience son héritage ou le faire sien lorsqu'on a une origine étrangère sur plusieurs génération. Certains immigrés ou fils d'immigrés ne prétendent pas se qualifier de "français de souche" car ils respectent trop le pays qui les a accueillis. Cela ne leur confère aucun statut d'infériorité et n'empêche pas pour eux une parfaite intégration qui reste par ailleurs riche de sa singularité. Alain Finkielkraut revendique justement son identité multiple mais affirme en même temps son amour de la France.

 

Un regard purement objectiviste dans l'unilatéralité du concept abstrait comme dirait Hegel ne verra en lui qu'un étranger. Mais ce qui compte en fait c'est la manière dont lui vit et affirme sa francité. C'est tout ce qui compte et c'est l'essentiel.

 

C'est ce que ne voient pas les adversaires de la France, ceux qui sont prêts à accepter une identité africaine, arabe ou autre, pourvu qu'elle ne soit pas françaixse et qui cultivent le mensonge de la diversité.

 

Les arguties demi-habiles de l'article critique cité& au lien suivant sont un bel exemple de scientisme condescendant voire méprisant qui prétend dénoncer la paille réductrice des adversaires sans voir la poutre grossièrement idéologique de sa propre démarche.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/quad_0987-1381_1998_num_36_1_1365#

 

Le Français n'est pas forcément "de souche" mais il a le droit de "faire souche" s'il le décide, c'est-à-dire s'enrichir du sol qui l'accueille en lui étant reconnaissant. L'expression est une métaphore, un concept vivant qui vaut pour une conscience vivante et pas seulement bêtement technicienne. 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by argonautemariniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Alex Carter-Munop
  • : ARGuments et cOntre-arguments d'un interNAUTE encore MARINISTE
  • Contact

ARGuments d'un interNAUTE

Les français ont choisi. Attendons sans illusion mais sans mauvais esprit, l'inéluctable est toujours évitable... ARGuments et cOntre-arguments d'un interNAUTE toujours MARINISTE

Recherche

La toile Bleu Marine

http://www.marinelepen2012.fr/wp-content/uploads/2012/01/ToileBleuMarine-200.png

Liens